Baux d'habitation : à qui incombe le rafraîchissement des peintures lors du départ du locataire

Baux d'habitation : à qui incombe le rafraîchissement des peintures lors du départ du locataire

Le preneur détenu qu'aux réparations locatives rendues nécessaires par les dégradations intervenues pendant la location. En conséquence, les peintures des murs jaunis par le temps sont imputables à un usage normal des lieux loués et ne peuvent être mis à la charge du locataire est déduite du dépôt de garantie.

La Cour de cassation, considère que l'usage normal de la chose louée par le locataire l'exonère de la remise en état des peintures en fin de bail.
( Arret C Cass 21.12.2017 N° de pourvoi : 16–26. 565)

Publié le 10/04/2018

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier

Domaines de compétence

Le cabinet de Dorothée ORLOWSKA a depuis sa création pour activité dominante, le Droit Immobilier.

Le cabinet intervient également pour les particuliers en droit de la copropriété, droit de la vente, droit des baux.

Contactez-nous, nous vous rappelons gratuitement

Informations

Nous acceptons les règlements par chèque.

Nous acceptons l'Aide Juridictionnelle.