bail d'habitation: prescription

bail d'habitation: prescription

Cass. 3e civ. 26-1-2017 n° 15-27.580

C’est la prescription de 3 ans, édictée par la loi de 1989, et non celle de 2 ans du Code de la consommation, qui s’applique à l’action en recouvrement des réparations locatives et des loyers impayés, même si le bailleur est un professionnel de la location immobilière.

Une société, propriétaire d’un logement social, assigne son locataire, après qu’il a quitté les lieux, en paiement d’une somme au titre des réparations locatives et d’un solde de loyer.

Le tribunal d’instance rejette la demande du bailleur au motif qu’il est un professionnel de la location immobilière sociale, que ce type de location est une fourniture de services et qu’il relève donc de la prescription de 2 ans de l’article L 137-2 du Code de la consommation (devenu L 218-2) et non de la prescription de 3 ans de l’article 7-1 la loi du 6 juillet 1989.

La Cour de cassation censure le jugement. Le bail d’habitation régi par la loi du 6 juillet 1989 obéit à des règles spécifiques exclusives du droit de la consommation, de sorte que la prescription de 3 ans édictée par l’article 7-1 de cette loi est seule applicable à l’action en recouvrement des réparations locatives et des loyers impayés.

 

Publié le 07/03/2017

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier

Domaines de compétence

Le cabinet de Dorothée ORLOWSKA a depuis sa création pour activité dominante, le Droit Immobilier.

Le cabinet intervient également pour les particuliers en droit de la copropriété, droit de la vente, droit des baux.

Contactez-nous, nous vous rappelons gratuitement

Informations

Nous acceptons les règlements par chèque.

Nous acceptons l'Aide Juridictionnelle.